Le Projet

La Fausse Compagnie est créée en 2007 dans le pays des Vals de Gartempe et Creuse (86). Cette association réunit des artistes professionnels et des personnes désireuses de participer à des évènements culturels intenses et sensibles.
Parallèlement à la diffusion de ses spectacles (Le Chant des Pavillons et la Fausse d'Orchestre) au niveau national et international, elle propose une présence artistique et culturelle territoriale, porteuse de liens et de rencontres à échelle humaine.

Dans les 5 années à venir, la Fausse Compagnie entend poursuivre l'expérimentation de nouvelles formes de partages artistiques autour de deux axes principaux : le développement du Projet Stroh et l'organisation du Folies Bastringue Festival.

Shaun Tan, un immense bravo...

L’illustration se passe de commentaire, nous sommes simplement très fiers et très heureux de compter Shaun Tan parmi les collaborateurs du Projet Stroh…

Lire la suite
Peau neuve pour la Strohbass et le Strohviolin!

Depuis un mois maintenant, la Strohbass est chez Laurent Cadhilac. Voici quelques photos des modifications qui sont en cours dans l’atelier...

Lire la suite
Mesure des instruments Stroh à l\'Université de Poitiers

Entre le mois de janvier et février, les instruments Stroh de la Compagnie vont être singulièrement modifié, notamment la contrebasse. Le système résonateur/pavillons sera totalement modifié.
Jean Christophe Valière, enseignant-chercheur à l\'université de Poitiers, (rattaché pour la recherche à l’Ecole Nationale Supérieur d’Ingénieur de Poitiers - ENSIP et à l\'Institut P\') a proposé à un groupe d’élèves …

Lire la suite
Rencontre au CERDO...

Le CERDO (Centre d’Étude, de Recherche et de Documentation sur l’Oralité) propose des documents portant sur la culture poitevine-saintongeaise. Cette mine d’information est située à Parthenay, au sein de l’UPCP-Métive. Nous y avons découvert que les « violons jazz » ou « violons Couesnon », cousins des instruments Stroh...

Lire la suite
Les instruments Stroh repartent à l\'atelier

Dès leur fabrication, nous avons envisagé ces instruments comme des prototypes que nous pourrions améliorer. Les sciences de l’acoustique et de la lutherie nous sont relativement impénétrables, mais par pour tous. C’est Robert Kieffer, docteur-chercheur au CERN, qui a accepté de se prêter au jeu de l’amélioration des performances de nos instruments. Robert a dessiné...

Lire la suite